À l'occasion de la naissance de l'Imam al-Redha (as). Un petit mot au sujet de sa noble vie

Articles

2021-06-22

326 visites

 

  Il est rapporté que l'Imam al-Sadiq (as) a dit à son fils l'Imam al-Kadhim (as) : « l'érudit de la famille de Mohammad est dans ton échine. J'espère être en vie jusqu'à ce qu'il naisse. Son nom est similaire à celui de l'Emir des croyants (as) » .

Les vies des Imams (as) sont conçues pour des rôles différents qui visent un but commun. Au sujet de l'Imam al-Redha (as), il n’est pas facile de s'informer de toutes les étapes de sa vie, mais nous voulons, dans cet article, apporter quelques aspects lumineux de sa noble vie.

La période dans laquelle vécut l'Imam al-Redha (as) a constitué un énorme défi, car plusieurs courants intellectuels sont apparus, qui visaient en premier plan, les dogmes des musulmans. Les abbassides ont cherché à dessiner une politique imposée par la force, la menace ainsi que par les armes. Ils ont ainsi soutenu tous les mouvements intellectuels qui mettaient en cause la légitimité des Ahl ul Bayt (as).

Tous les Imams (as) étaient des savants, ce qui montre l'universalité et l'authenticité de leur savoir. L’Imam al-Redha (as)  eut le privilège de se distinguer parmi eux, car durant cette période on avait besoin d'une personne capable de réfuter toutes les fausses thèses répandues, ainsi que de transmettre toutes les vérités irréfutables.  

Al-Yaqtini a rapporté qu'il avait transmis durant sa vie, 15000  questions dans toutes les branches de la science, du dogme, du fiqh, de la morale et d'autres.

Mais la démonstration la plus distinguée dans sa vie fut lorsque al-ma'moun le fit comparaître dans la ville de Ma'rou  en l'an 201, pour le mettre sous résidence surveillée. Durant cette période, les chiites furent une minorité. Lors de son trajet, il passa par Nissabouri, qui était le centre scientifique des gens de la Sunna. 

Des débats ont eu lieu entre lui (as) et eux. Ils ont ainsi pu puiser de sa science et reconnaître son immense savoir.

Le hadith de ''silsilat al-thahab'' ( la chaîne d'or)

Parmi les hadiths rapportés de l'Imam (as), celui-ci est le plus répandu. Comment et pourquoi a-t-il été appelé comme ça ?

L'Imam (as) récita ce hadith à Nissabouri lorsque Abu Zar'a al-Razi, Mohammad ibn Aslam et d'autres encore, lui demandèrent de leur réciter un hadith rapporté de ses pères. Il leur récita ce hadith, largement reconnu chez les chiites et les sunnites.

Dans ce hadith l'Imam (as) a imposé l'obéissance des Ahl ul Bayts (as) comme condition pour prouver notre obéissance à Allah ( Le Tout Puissant ).

Il est rapporté que l'un des princes a demandé, avant de mourir, d'écrire ce hadith en lettres d’or, pour qu'il soit enterré avec lui dans sa tombe. Peu après, il a été vu en rêve , en bonne santé. On lui a demandé : « Est-ce grâce à la justice que tu as faite durant ton règne que  tu vis dans cet état ? Il a répondu : « non, c’est à la suite du hadith de Ali ibn Mussa la-Redha (as), qu'Allah m’a pardonné ».

Le surnom ''al-Ridha''

Ce surnom lui a été accordé par son grand-père le Prophète Mohammad (sawas). Il se réfère au fait qu'il était toujours satisfait du destin qu'Allah lui donna, et ainsi Allah fut satisfait de lui. Ceci représente le plus haut degré de satisfaction. Comme sa grand-mère Fatima al-Zahra (as) qui mérita qu'Allah soit satisfait de toute personne dont elle fut satisfaite .

 

 

La Wilaya du pacte

Cette wilaya ne fut qu'une manœuvre politique exercée par al-Ma'moun. Comment ? Lorsque ce dernier vit que plusieurs régions étaient sorties de son règne, comme Bagdad où son frère al-Ameen a pu la contrôler, al-Yémen et d'autres, il chercha à  calmer la situation, en nommant après sa mort, un légataire.

Il fit donc comparaître l'Imam à Khurasan, pour lui confier cette   mission. L'Imam (as) refusa tout d'abord, mais ce malin le menaça de meurtre au cas de refus. Enfin il accepta contre sa volonté, mais stipula qu'il ne prendrait pas de décisions dans ce gouvernement.

Parmi les belles paroles qu'il a dites, il y a celle-ci  : « L'ami de chaque homme est sa raison, alors que son ennemi est son ignorance »

Lorsque la raison illumine le chemin de l'homme et organise ses affaires, il acquiert des capacités illimitées. Il ne faut donc pas  ignorer son rôle, afin de découvrir le savoir. Ce hadith révèle que l'ami le plus proche de l'homme est sa raison. Ce n'est pas  matériellement que nous concevons cette idée. La raison guide l'homme vers la voie de la vérité, redresse sa conduite et éclaircit les chemins du bien. Il est donc  impossible de délaisser cet ami .

Parlons de l'ignorance, qui est considérée comme l'ennemie imminente de l'homme. Elle le jette dans les ténèbres et le conduit à la perdition. L’homme doit se débarrasser de l'ignorance, puis partir à la recherche du savoir. Ceci le mène à gagner le paradis et à adorer Allah, comme le rapporte un hadith du Prophète (sawas).

 

   

 

Jaafar Sadeq 

Récents

Le plus commun

الزيارة الافتراضية

Cela pourra vous plaire aussi