Un petit poème à l'occasion de sa naissance, dédié à l'Imam al-Ridha (as)

Articles

2021-06-21

289 visites

Je me rends chez le fils de l'Honnête([1]),

Mon pays est-là, mon pays est-là,

Là où il passa la nuit, était la grande certitude  

,  demeure est-là Ma demeure est-là,

*************

Le fils de Taha (l'élu) s'est installé

À Machhad, au-dessous des cieux,

O celui dont la bonté est immense, O al-Ridha

Le paradis est dans mon cœur  lorsque je te vois,

**************

    La nuit pleure en silence,

L'œil cherche un amant

Les larmes du triste lui répondent,

Il est-là, dans la ville de Tos, étranger,

À l'heure obscurcie du  ''Sahar'', je suis perplexe,

D'où est venu le secret de cette maladie !

J'ai entendu mon cœur chanter,

Ivre, et le grand amour l'a tué, 

*************

O mon Maître, prends-moi dans ton navire,

Les vagues, autour de moi, sont immenses

Tu es le salut, tu es la voie droite

Qu'as-fait tu pour que tu sois captif ?

Quel péché le Masjid a-t-il commis ?

À cause de ton départ, Tiba est devenue désertique,

O fils du Prophète Mohammad,

Tu es l'éveil,    

 Sublime, qui provient du secret du Qunût

**********  

Demeure, O mon maître, dans notre appel, un cri

L'oppression survit lorsqu'on se tait

L'aube est voilée, lorsqu'elle craint la mort

La vérité ne perdure que par les sacrifices et l'abnégation       

     Jaafar Sadeq

 

[1] ) Le Prophète Mohammad

Récents

Le plus commun

الزيارة الافتراضية

Cela pourra vous plaire aussi